En images : Les décors du film « Adieu Monsieur Haffmann » à Montmartre pendant le premier confinement

CINEMA A quelques mètres du Sacré-Cœur, le quartier était resté confiné au temps de l'Occupation allemande

Olivier Juszczak
— 
La rue Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020.
La rue Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

Affiches antibolchéviques, publicités collaborationnistes, devantures de commerces à l'ancienne... Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, étaient restées au temps des années 1940 durant le premier confinement afin du lutter contre la crise du coronavirus. L’équipe du film Adieu Monsieur Haffmann, en salles le 12 janvier 2022 et réalisé par Fred Cavayé, avait abandonné le tournage en laissant le décor en place. A quelques mètres du Sacré-Cœur, le quartier était donc resté confiné au temps de l'Occupation allemande. 20 Minutes s'était rendu sur place le 31 mars 2020.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    Affiches antibolchéviques, publicités collaborationnistes, devantures de commerces à l'ancienne... Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmarte, à Paris, étaient restées au temps des années 1940 durant le premier confinement au printemps 2020.

  • Gilles Lellouche et Daniel Auteuil dans « Adieu Monsieur Haffmann ».
    Gilles Lellouche et Daniel Auteuil dans « Adieu Monsieur Haffmann ». — VENDOME PRODUCTION

    Il s'agissait d'un décor pour l'adaptation au cinéma de la pièce de théâtre Adieu Monsieur Haffmann, écrite par Jean-Philippe Daguerre et récompensée par quatre Molières en 2018.

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film 
« Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    L'œuvre se déroule à Paris, en 1942, et raconte l'histoire d'un bijoutier juif qui se cache dans une cave pour échapper aux Nazis et demande à son employé de reprendre le commerce en attendant la fin de l'Occupation.

  • Sara Giraudeau dans « Adieu Monsieur Haffmann ».
    Sara Giraudeau dans « Adieu Monsieur Haffmann ». — VENDOME PRODUCTION

    L'équipe du film, réalisé par Fred Cavayé avec Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche, avait dû abandonner les lieux du tournage en application des règles de confinement pour freiner l'épidémie de Covid-19.

  • La rue Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020.
    La rue Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    Perché sur la butte Montmarte, à quelques mètres du Sacré-Cœur, le quartier était donc resté confiné au temps des années 1940.

  • Gilles Lellouche dans « Adieu Monsieur Haffmann ».
    Gilles Lellouche dans « Adieu Monsieur Haffmann ». — VENDOME PRODUCTION

    Le film sort en salles le 12 janvier 2022, un an après la date initialement prévue au début du tournage.

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    20 Minutes s’était rendu sur place le 31 mars 2020.

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    Nous avions retrouvé le marchand de « bière française ».

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    Et le tailleur du quartier !

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    Les murs étaient restés tapissés d'affiches de propagande allemande et du gouvernement de Vichy.

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    Comme le message de Pierre Laval, le chef du gouvernement de Vichy, appelant les ouvriers français à la « Relève », les incitant à aller travailler en Allemagne afin de participer à l'effort de guerre des Nazis. Cet « appel » deviendra obligatoire avec le STO (Service de travail obligatoire) à partir de février 1943.

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    « Travail, Famille, Patrie » fut la devise du régime de Vichy. Ici, la famille était mise en avant avec la fête des mères.

  • Un mur de la rue Berthe dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020..
    Un mur de la rue Berthe dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020.. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    « Ils ont quand même pris soin de retirer les affiches appelant au recensement des juifs », expliquait un riverain à l'Afp en mars 2020.

  • Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement.
    Les rues Berthe et Androuet dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 31 mars 2020, dans le décor du film « Adieu Monsieur Haffmann » pendant le confinement. — OLIVIER JUSZCZAK/20 MINUTES

    Le 31 mars 2020, rue Berthe, l’enseigne de la pharmacie qui clignotait nous ramenait cependant à la réalité.

Retourner en haut de la page