« Je ne peux m'empêcher de penser à Orlyval »

— 

Serge Méry est vice-président (PS) du conseil régional d’Ile-de-France, en charge des Transports.

Comment se positionne la région Ile-de-France par rapport au projet CDG Express ?

Fondamentalement on n’est pas contre. C’est un projet économique intéressant pour la région. Le problème que nous soulignons est qu’il y avait sans doute autre chose à faire avant ce projet, comme requalifier la ligne B du RER, qui relie déjà Paris à Roissy, pour permettre aux passagers d’avoir des conditions de transport décentes, et qu’ils ne regardent pas un train de luxe leur passer sous le nez.

Mais il s’agit de deux offres de transport différentes…

La ligne B correctement rénovée peut s’avérer efficace dans la desserte de Roissy, en attendant d’avoir une liaison dédiée, à laquelle nous ne sommes pas hostiles, je le répète. Mais je ne veux pas voir une liaison des pauvres, et une liaison des riches.

Le ministre a de toute façon annoncé qu’il y aurait des travaux sur la ligne B…

Oui, j’espère qu’il tiendra ses engagements. Il prend ses responsabilités sur un dossier qui ne concerne que lui, puisque les collectivités locales n’ont pas été sollicitées sur ce projet.

Mais n’est-ce pas aussi au Syndicat des transports d’Ile-de-France, dont la région a pris les commandes, d’assurer les travaux nécessaires sur la ligne B ?

Mais nous avons commencé à travailler sur le RER B. Et nous allons poursuivre. Il s’agit essentiellement de travaux sur les aiguillages, l’unité électrique, les phasages… Ce sera aussi le matériel roulant. On a fait faire un état des lieux par la SNCF et RFF (Réseau ferré de France), qui nous ont fait des propositions.

Que pensez-vous du montage financier qui a été choisi ?

Je suis très sceptique, parce que ce genre de montage se paye très longtemps, et aura des répercussions sur le prix des billets d’avion. Je ne peux pas m’empêcher de penser à Orlyval NDLR : ligne de métro automatique entre le RER B à Antony et l’aéroport d’Orly), qui s’est avéré un échec financier tant qu’il était supporté par Matra, et qui fonctionne bien mieux depuis que nous l’avons repris en main.

Propos recueillis par Mickaël Bosredon