La nouvelle gamme A350 d'Airbus veut rivaliser avec les 787 et 777 de Boeing

— 

La nouvelle gamme de biréacteurs longs-courriers d'Airbus, A350 XWB, aux dimensions élargies par rapport à la version initiale du projet, entend concurrencer le 787 de l'américain Boeing, mais aussi la famille 777, un modèle plus grand.
Lancé en 2005 pour contrer le 787 de Boeing, l'A350 initial, un avion de 250 à 300 places dérivé de l'A330, a dû revenir sur la planche à dessin après avoir essuyé des critiques de clients, qui réclamaient un appareil plus grand et moins gourmand en carburant.
La nouvelle version, l'A350 XWB (Xtra Wide Body, fuselage extra-large), un programme de 10 milliards de dollars, est dotée d'un fuselage entièrement nouveau, plus large d'environ 30 centimètres que celui de l'A330. Ce qui lui permet de monter jusqu'à une capacité de 350 sièges, en configuration tri-classe et de concurrencer ainsi les 787 et 777 de Boeing.
Airbus promet à ses clients des coûts opérationnels inférieurs à ceux des Boeing 787 et 777.
L'A350 XWB sera doté de nouvelles ailes, de nouveaux moteurs, et sera composé pour moitié de matériaux composites, dont la légereté permet des économies de kérosène. Un point capital pour les compagnies à l'heure où le baril frôle les 80 dollars.
Rolls-Royce a annoncé lundi avoir conclu un accord préliminaire pour équiper l'A350 XWB d'un nouveau moteur de la gamme Trent.
La nouvelle famille dévoilée à Farnborough par le PDG d'Airbus tout juste nommé, Christian Streiff, compte trois appareils, l'A350-800 (270 sièges), l'A350-900 (314 sièges) et l'A350-1000 (350 sièges), tous dotés du même rayon d'action (8.500 milles nautiques, soit 15.700 kilomètres).
Leur prix catalogue est respectivement de 186, 215 et 242 millions de dollars, a précisé John Leahy, le directeur commercial d'Airbus.
L'A350-900 sera le premier à être mis en service à la mi-2012.
L'entrée en service de l'A350-800 est prévue au premier trimestre 2013 et celle de l'A350-1000 au premier trimestre 2014.