Faucheurs d'OGM pas HS

©2006 20 minutes

— 

Leur volonté est intacte. Les « faucheurs volontaires » sont déterminés à poursuivre les destructions d'essais d'OGM, a déclaré samedi José Bové, membre du collectif, qui s'est réuni tout le week-end à Cournon (Puy-de-Dôme) pour tenir son assemblée générale.

« La répression existe mais elle n'empêche pas les actions de recommencer », a souligné José Bové. Con-damné à quatre mois de prison ferme en 2005 à Toulouse, ce dernier attend la décision de la Cour de cassation sur son pourvoi. Se félicitant des nombreux arrachages réalisés en 2006 par les faucheurs, José Bové a mis en avant les points marqués sur le terrain judiciaire : jeudi, le tribunal administratif de Pau (Pyrénées-Atlantiques) a ordonné la suspension d'un essai dans un champ de maïs OGM à Mauroux (Gers).