Les parents d'élèves ont un statut dans le cartable

©2006 20 minutes

— 

Faride Hamana, élu lundi à la tête de la FCPE, première fédération de parents d'élèves, entend "peser" de ses arguments de gauche sur les questions éducatives et de famille et les mettre au centre du débat électoral de 2007, dans la continuité de son prédécesseur.
Faride Hamana, élu lundi à la tête de la FCPE, première fédération de parents d'élèves, entend "peser" de ses arguments de gauche sur les questions éducatives et de famille et les mettre au centre du débat électoral de 2007, dans la continuité de son prédécesseur. — Arno Loth AFP

Ils ne se sentiront plus mis au banc. Depuis plusieurs années, l'éducation nationale avait dans ses cartons un projet instaurant un statut des parents d'élèves à l'école. Tout s'est accéléré la semaine dernière, avec l'avis favorable du conseil supérieur de l'éducation. Jeudi, le décret a enfin été publié et les circulaires d'application devraient suivre pour une mise en place concrète dès la rentrée. « Ce texte est important car il donne un cadre précis et des obligations, explique Faride Hamana, président de la FCPE. Avant, tout se faisait au bon vouloir des uns et des autres. »

Afin de garantir des rencontres parents-professeurs, ce texte institue des réunions de début d'année pour les parents d'enfants nouvellement inscrits, ainsi que pour la préparation de l'orientation. Les associations de parents d'élèves seront dotées de moyens (panneaux, affichages et éventuellement locaux) pour diffuser leurs informations.

L'ensemble de ces dispositions se mettra en place progressivement dès la rentrée. Avec, semble-t-il, l'assentiment des professeurs, alors que ces derniers avaient été réticents à ces évolutions jusqu'alors. « Il y a une volonté de travailler en bonne intelligence, assure Anne Kerkhove, présidente de la Peep. Nous avons fait face à des personnes qui ne voulaient pas dialoguer avec nous, mais cette crainte provenait de la méconnaissance des parents. Ces derniers ont le droit de savoir ce qui se passe. Ce sont eux qui éduquent les enfants. Les profs, eux, contribuent à leur instruction. »

D. C.