L'indice de référence des loyers à +2,46% au premier trimestre

— 

Frais abusifs pour encaisser un loyer ou faire un état des lieux: l'association de consommateurs CLCV accuse dans une étude parue mercredi certains administrateurs de biens de facturer illégalement certaines prestations aux locataires.
Frais abusifs pour encaisser un loyer ou faire un état des lieux: l'association de consommateurs CLCV accuse dans une étude parue mercredi certains administrateurs de biens de facturer illégalement certaines prestations aux locataires. — Mychèle Daniau AFP/Archives

L'indice de référence des loyers, qui sert de référence à la révision annuelle des loyers, a progressé de 2,46% au premier trimestre 2006, a annoncé mardi l'Insee.
"L'évolution de l'indice de référence des loyers en glissement annuel augmente légèrement au premier trimestre de 2006, elle s'établit à 2,46% après 2,30% au trimestre précédent", selon un communiqué de l'Institut national de la statistique et des études économiques.
Cet indice remplace l'indice du coût de la construction comme référence pour la révision des loyers en cours de bail dans le parc locatif privé depuis la loi sur les services à la personne du 26 juillet 2005.
Il s'élève à 104,61 points.
Cet indice est composé à 60% de l'indice des prix à la consommation, à 20% de l'indice du coût de la construction (ICC) et à 20% de l'indice des prix d'entretien et d'amélioration (IPEA).
L'indice du coût de la construction a quant à lui progressé fortement de 7,24% au premier trimestre 2006, par rapport à l'année précédente, à 1.362 points, a annoncé l'Insee.
"L'indice du coût de la construction atteint 1.362 au premier trimestre de 2006. L'évolution de l'indice en glissement annuel augmente fortement de +7,24% après +4,96% au trimestre précédent", selon l'institut.