Auxerre: Cinq membres d'une même famille retrouvés morts, le père suicidé

FAIT DIVERS Les enquêteurs soupçonnent un geste prémédité par le père...

avec AFP

— 

Cinq membres d'une même famille ont été retrouvés morts à leur domicile à Auxerre (Yonnne), la mère de famille, ses deux fillettes de sept et dix ans et leur grand-mère ayant été tuées à l'arme blanche vraisemblablement par le père, découvert pendu, accréditant la piste d'un drame familial, selon une source proche de l'enquête.
Cinq membres d'une même famille ont été retrouvés morts à leur domicile à Auxerre (Yonnne), la mère de famille, ses deux fillettes de sept et dix ans et leur grand-mère ayant été tuées à l'arme blanche vraisemblablement par le père, découvert pendu, accréditant la piste d'un drame familial, selon une source proche de l'enquête. — Thierry Zoccolan afp.com

Cinq membres d'une même famille ont été retrouvés morts à leur domicile à Auxerre (Yonnne), dont le père, suicidé, accréditant la piste d'un drame familial, a-t-on appris mardi soir de source proche de l'enquête, évoquant de possibles difficultés d'ordre professionnel.

Le père a été retrouvé pendu mardi soir par les pompiers. Ses deux enfants, sa femme et sa belle-mère ont été eux aussi découverts sans vie. La piste de l'étouffement était évoquée.

«L'hypothèse privilégiée est celle d'un drame familial», le père ayant vraisemblablement tué sa famille avant de mettre fin à ses jours, a déclaré cette source à l'AFP, alors que le parquet se refusait à tout commentaire.

Un mécanisme de pendaison

Après la découverte des pompiers dans la soirée vers 20h, les policiers ont investi les lieux dans la nuit de mardi à ce mercredi et l'enquête sur place devait durer une bonne partie de la nuit, a précisé cette source.

Un large périmètre de sécurité a été mis en place autour du domicile, doublé de véhicules de police orientant leurs phares en direction des journalistes afin d'empêcher toute prise de vue, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des draps ont ensuite été tendus vers 2h du matin afin d'empêcher tout cliché de l'évacuation des corps dans ce quartier résidentiel de la préfecture de l'Yonne, composé de maisons individuelles.

Le père de famille avait mis en place un mécanisme de pendaison, confortant la thèse d'un drame familial planifié.

Un membre de la famille a donné l'alerte

L'alerte a été donnée par un membre de la famille qui, se rendant sur place dans la soirée, a découvert le père, pendu dans le garage.

Sa belle-mère, sa femme et les deux enfants ont ensuite été découverts dans différentes chambres de l'habitation.

Le père connaissait «des difficultés d'ordre professionnel», selon une source proche de l'enquête, ce qui pourrait expliquer son geste.

La dernière affaire marquante de drame familial est celle de la famille Dupont de Ligonnès: les corps d'Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants de 13 à 20 ans, dissimulés dans la terre sous la terrasse de leur maison, avaient été découverts en avril 2011 à Nantes.

Le père, Xavier Dupont de Ligonnès, principal suspect, avait été vu ensuite dans le Var mais n'avait jamais redonné signe de vie.

>> Voir notre diaporama sur l'affaire Dupont de Ligonnès par ici