Corse: Décès du nationaliste Yves Stella, l'un des membres fondateurs du FLNC

DECES Ce «militant de la première heure» était âgé de 69 ans...

© 2012 AFP
— 
Yves Stella, l'un des membres fondateurs du FLNC (Front de libération nationale de la Corse), est mort dimanche matin à l'âge de 69 ans des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de la gendarmerie, confirmant une information de la radio France Bleu Frequenza Mora.
Yves Stella, l'un des membres fondateurs du FLNC (Front de libération nationale de la Corse), est mort dimanche matin à l'âge de 69 ans des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de la gendarmerie, confirmant une information de la radio France Bleu Frequenza Mora. — Stephan Agostini afp.com

Yves Stella, l'un des membres fondateurs du FLNC (Front de libération nationale de la Corse), est mort dimanche matin à l'âge de 69 ans des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de la gendarmerie, confirmant une information de la radio France Bleu Frequenza Mora.

Itinéraire atypique

Se définissant comme un «militant de la première heure», Yves Stella avait participé à la création du FLNC qui avait vu le jour entre le 4 et le 5 mai 1976, lors d'une nuit bleue ponctuée de 18 attentats.

Né le 8 octobre 1942 à Morsiglia (Haute-Corse), ce nationaliste brillant, qui fut conseiller municipal et maire de cette commune, a connu un itinéraire atypique.

Titulaire d'une licence de lettres, il a été successivement employé dans le bâtiment, représentant en charpente, directeur de la maison de la culture de Bastia, puis enfin directeur de l'hebdomadaire nationaliste corse «U Ribombu», en plus de bien connaître l'Afrique noire pour y avoir été coopérant.

Amnistié en 1981

Jugé devant la cour de sûreté de l'Etat pour ses activités nationalistes, il avait été condamné en 1978 à 15 ans de prison mais amnistié en 1981, après avoir purgé trois années de prison.