Peines légères au procès des HLM de Paris

©2006 20 minutes

— 

Epilogue judiciaire de l'affaire des marchés de l'Opac de Paris. Le tribunal correctionnel a condamné hier la majorité des quarante-neuf prévenus impliqués dans cette affaire de détournements de fonds entre 1987 et 1993. Parmi eux, des patrons du BTP, des consultants, d'ex-membres de l'Opac, mais aucun politique, alors que, selon l'accusation, ces millions d'euros auraient financé une caisse noire du RPR.

Des peines de six mois à deux ans de prison avec sursis ainsi que des amendes ont été prononcées, plus onze relaxes. Des peines inférieures à celles requises, le président du tribunal se justifiant par l'« ancienneté des faits ».