La vague bleue tente de déferler outre-Rhin

©2006 20 minutes

— 

Alors que les Bleus avaient entamé le tournoi dans le scepticisme de leurs supporteurs, les scènes de samedi soir rappelaient beaucoup celles de 1998 quand la France avait remporté la Coupe du monde chez elle.
Alors que les Bleus avaient entamé le tournoi dans le scepticisme de leurs supporteurs, les scènes de samedi soir rappelaient beaucoup celles de 1998 quand la France avait remporté la Coupe du monde chez elle. — Jack Guez AFP

« Les Français se réveillent cette semaine, et tout le monde s'affole ! », s'enflamme une des responsables de l'Office national allemand du tourisme, à Paris. Outre la percée des Bleus, cette frénésie de dernière minute est due, selon elle, à l'installation de nombreux écrans géants supplémentaires par les villes où vont se jouer les derniers matchs. Histoire de satisfaire les supporteurs, français notamment, dépourvus de billets. La Deutsche Bahn, la SNCF allemande, estime ainsi que « la demande française de forfaits train-hôtel à Berlin a doublé pour le week-end prochain, par rapport à l'an dernier ». Et de manière plus générale, son chiffre d'affaires a augmenté de 20 % de janvier à juin par rapport au même semestre 2005, effet Coupe du monde oblige. La société Thalys se félicite également de la progression surprise des Bleus. « Le taux d'occupation de nos trains Paris-Cologne a encore augmenté de 16 % en juin par rapport à mai. »

Certains fans de foot semblent aussi vouloir se rendre à l'improviste en Allemagne, pour les deux derniers matchs de l'équipe de France. « Comme les hôtels sont pleins et chers, ils projettent de dormir chez des amis ou dehors. Ça n'a pas l'air de les déranger », constate l'Office du tourisme, qui voit ces jours-ci affluer des gens qui ne demandent que des plans de ville. Une manière aussi de pouvoir tout annuler, si d'aventure les Bleus fléchissaient avant le but final.

Laure de Charette

Cinquante bénévoles vont accueillir et accompagner les visiteurs francophones à Berlin, dans le cadre du « programme des volontaires » lancé par l'Office franco-alllemand pour la jeunesse.