«Le pape du beaujolais» jugé

©2006 20 minutes

— 

Une condamnation au goût amer dans un vignoble en crise. Hier, le tribunal de Villefranche-sur-Saône (Rhône) a condamné les vins Georges Duboeuf à 30 000 e d'amende pour « tromperie et tentative de tromperie » sur l'origine et la qualité de plus de 2 000 hectolitres de beaujolais. Le maître de chais, qui avait mélangé des raisins en 2004 au mépris des règles d'appellation d'origine contrôlée, a écopé de trois mois avec sursis et 3 000 e d'amende. « Le pape du beaujolais » a décidé de faire appel.

F. C., à Lyon