Lionel Jospin, un retour par étapes

— 

Lionel Jospin, qui n'exclut pas désormais de solliciter l'investiture du PS pour 2007, avait annoncé le 21 avril 2002 son retrait de la vie politique, mais sans présenter son effacement comme définitif et en intervenant ensuite de plus en plus souvent dans le débat public.

Voici les principales étapes de ce retour:

2002
21 avril, siège parisien du PS: "J'assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conclusions en me retirant de la vie politique".

2003
1er février, tribune dans Le Monde: Lionel Jospin veut "être utile", mais "parler, ce n'est pas revenir". "J'ai quitté la vie politique, je n'y reviens pas".

13 avril, Europe 1 : Réaffirme sa décision de "ne pas revenir à la vie politique" mais souligne que "le choix n'est pas entre [son] silence et [son] retour".

2004
15 janvier, Marseille : Visite-éclair pour soutenir les candidats socialistes aux élections régionales et cantonales. D'autres suivent (Dijon, Lens, Besançon).

28 mai, Toulouse : Premier meeting politique depuis le 21 avril 2002, pour les élections européennes.

28 août - La Rochelle : M. Jospin retrouve ses anciens camarades au dîner militant de l'université d'été du PS. Arrivant de sa maison de l'île de Ré, il relève: "j'étais un peu trop près pour rester loin".

2005
28 avril, France 2 : Intervient dans la campagne référendaire européenne en déclarant que "voter contre le traité constitutionnel c'est sanctionner la France, c'est sanctionner l'Europe, ce n'est pas sanctionner le pouvoir en place". Suivront deux autres interventions dans la campagne, dont un meeting à Nantes avec François Hollande.

27 octobre : Son ouvrage, "Le monde comme je le vois", sort en librairie. Suit une longue tournée de promotion en France et à l'étranger, occasion de parler à la presse.

28 octobre, France 2 : "J'ai été une solution pour le PS, avec les autres. Je n'ai pas l'intention de devenir un problème".

22 novembre, France 3 Aquitaine : Appelle les socialistes à "exprimer une cohérence".

26 novembre, Europe 1 : Interrogé sur son éventuelle candidature à l'élection présidentielle, il répond que cet "autre débat" aura lieu "dans un an".

2006
7 avril, Tribune dans Le Monde : En pleine crise du CPE, il appelle la gauche à se rassembler estimant que "la France a besoin d'une politique juste, d'une autorité respectée, d'un changement conduit dans le calme".

21 avril, i-Télé : Estime que "ça n'a pas de sens de rester sur 2002, sur le passé".

27 juin, Tribune dans Le Monde intitulée "Mai 2007" : Il souhaite "des projets clairs" pour que la présidentielle ne soit pas "un nouveau rendez-vous manqué avec le peuple".

28 juin, TF1 : Lionel Jospin déclare qu'il se poserait la question de sa candidature à l'élection présidentielle de 2007 s'il apparaissait qu'il était "le mieux placé pour rassembler".