Contre Bruno Percebois : «Des éducateurs, pas des indics»

©2006 20 minutes

— 

Réaction de Bruno Percebois, membre du Syndicat national des médecins de protection maternelle et infantile.

« Ce texte considère que chaque personne en difficulté est un délinquant en puissance, alors que le trouble social et le trouble public ne sont pas forcément liés. Ensuite, si le maire nous demande des renseignements, avant d'attribuer une place en crèche ou un logement à une famille par exemple, à quoi bon lui préciser que la mère est trompée par son mari, ou que le père est alcoolique ? C'est de la délation, et la porte ouverte à toutes les dérives. Le maire est un politique, pas un professionnel de l'action sociale. Si les éducateurs deviennent des indics, les gens vont se méfier et ne se confieront plus à nous. Notre rôle est de les aider, pas de faire de la dissuasion ni de la répression. »

Recueilli par L.d.C.