Nice : deux cadres de la mairie soupçonnés de corruption

©2006 20 minutes

— 

Déjà éclaboussée par plusieurs scandales de marchés truqués ces dernières années, Nice replonge dans la tourmente des affaires. Deux cadres de la municipalité de Jacques Peyrat (UMP), le chef de la police municipale et le directeur des relations internationales et du protocole ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire samedi. Soupçonnés de trafic d'influence, les deux hommes seraient intervenus dès 2003 auprès du maire afin de peser sur la désignation d'un candidat à la construction d'un complexe hôtelier de luxe sur un terrain très convoité, détenu par la ville sur le front de mer de Nice. A la clé, selon la justice, une commission d'un million d'euros à se partager entre eux deux ainsi qu'avec deux patrons de bars niçois, proches du milieu corse, qui auraient servi d'intermédiaires. Cette nouvelle affaire risque de peser sur le troisième mandat que Jacques Peyrat, 74 ans, entend briguer en 2008.