ArcelorMittal Florange: un blessé dans des heurts entre métallos et gardes

© 2012 AFP

— 

De brèves échauffourées ont opposé vendredi quelque 200 ouvriers et des gardes de sécurité dans les locaux administratifs de l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle), faisant un blessé parmi les métallurgistes.
De brèves échauffourées ont opposé vendredi quelque 200 ouvriers et des gardes de sécurité dans les locaux administratifs de l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle), faisant un blessé parmi les métallurgistes. — Jean-Christophe Verhaegen afp.com

De brèves échauffourées ont opposé vendredi quelque 200 ouvriers et des gardes de sécurité dans les locaux administratifs de l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle), faisant un blessé parmi les métallurgistes.

Les heurts se sont produits lorsque les métallos ont fait irruption dans une salle des "grands bureaux" où se tenait un comité d'entreprise extraordinaire, a-t-on précisé de source policière.

Au cours de la bousculade qui s'est produite lors de cette irruption, un ouvrier est tombé dans un escalier. Touché au dos, il a dû être évacué dans une coquille par les sapeurs-pompiers, a-t-on ajouté de source syndicale.

Les incidents se sont produits vers 14H30 hors de la présence des journalistes auxquels la direction avait interdit l'entrée au site.

Dans la matinée, quelques dizaines de syndicalistes de la CFDT, de la CGT et de FO avaient une nouvelle fois bloqué pendant plusieurs heures les expéditions de l'aciérie pour obtenir le redémarrage des hauts fourneaux à l'arrêt depuis octobre.

Les protestataires, qui craignent la "mort programmée" du site, s'étaient installés vers 06H00 à la sortie Sainte-Agathe, d'où partent les produits finis de l'usine, principalement des bobines de tôle pour l'industrie automobile, a indiqué un responsable de l'intersyndicale.