Poissy, trois égoutiers meurent asphyxiés

©2006 20 minutes

— 

Une opération dangereuse mais habituelle. Trois employés d'EAV, une entreprise d'assainissement basée dans les Yvelines, ont trouvé la mort et un autre a été grièvement blessé hier matin, lors d'une opération dans un égout de Poissy (Yvelines). La cause très probable de ce drame : une poche de gaz, vraisemblablement de l'hydrogène sulfuré.

Les quatre égoutiers venaient nettoyer, une fosse de décantation située dans le quartier de la Collégiale de Poissy. Cela consiste à curer le contenu d'un bac d'une trentaine de mètres cubes et de cinq mètres de profondeur pour y purger les boues. « C'est une opération que nous faisons deux fois par an, expliquait hier un responsable d'EAV. Et les hommes avaient l'habitude de réaliser ce genre de curage. On pense qu'ils ont été victimes d'une poche de gaz issu de la décomposition des boues et des déchets. »

C'est un passant qui a alerté les secours vers 10 h. Cinquante pompiers et plusieurs équipes du Samu se sont rendus sur place, pensant qu'il s'agissait d'une brusque montée des eaux dans les égouts. Ils ont alors découvert que les ouvriers avaient été victimes d'une asphyxie « foudroyante », selon l'équipe de secours.

Le bilan est lourd : trois égoutiers entre 25 et 30 ans ont été retrouvés morts, et le quatrième, âgé de 48 ans, père d'un des employés décédés, qui se trouvait en retrait, a été grièvement blessé. Il a été transporté à l'hôpital de Poissy.

Deux enquêtes ont été ouvertes, l'une judiciaire, l'autre par l'inspection du travail qui devra vérifier si toutes les précautions ont été mises en oeuvre pour ce type d'intervention. Une autopsie a été ordonnée par le parquet de Versailles.

David Carzon

Près de Poissy, deux particuliers de 36 et 45 ans avaient trouvé la mort, à l'automne dernier, intoxiqués par de l'hydrogène sulfuré en curant un puisard au golf de Feucherolles, dans les Yvelines.