Les robes noires courent après les chaussures à crampons

©2006 20 minutes

— 

L'OM et l'ensemble du foot français n'en ont pas fini avec la justice.

n OM Un autre transfert devrait être examiné en novembre par la justice marseillaise. En parallèle, le parquet a ouvert une enquête sur plusieurs transferts réalisés sous l'ère Bouchet (2002-2004), dont celui de Didier Drogba, vendu pour 36 millions d'euros à Chelsea. A l'époque, Pape Diouf, actuel président de l'OM et ex-agent de Drogba, était directeur sportif du club. Egalement dans les tuyaux : une plainte pour menace au sein du club déposée par l'ex-entraîneur Jean Fernandez, qui a été entendu la semaine dernière par la police.

n PSG La justice a ouvert une information judiciaire sur les relations du Paris Saint-Germain avec son sponsor Nike. Une entente aurait permis au club de faire payer en sous-main les charges sociales de ses joueurs par l'équipementier. Laurent Perpère et Francis Graille, anciens présidents du club parisien, ont été mis en examen pour « travail dissimulé ». Des enquêtes portent également sur le versement de commissions lors d'une centaine de transferts, de 1998 à 2003. Selon le quotidien Le Monde, quatre-vingts agents de joueurs seraient dans le collimateur de la justice.

n Agents Dans le cadre d'une enquête sur les activités de plusieurs agents de joueurs (dont certains non agréés par la Fifa), la juridiction interrégionale de Marseille, spécialisée dans le crime organisé, a lancé en octobre une série de perquisitions aux sièges de huit clubs dont l'OM, Troyes, Sochaux, Nice, Auxerre et Lille. Vendredi, la Ligue de football professionnel a appelé le gouvernement à légiférer rapidement sur le fonctionnement des agents de joueurs. Le ministre des Sports prône plutôt une action coordonnée au niveau européen.

F. L.