La télé, source d'inspiration du scénario du meurtre

©2006 20 minutes

— 

Vu à la télé. Selon les confessions des accusés, c'est en regardant l'émission « Sept à huit » sur TF1, en janvier 2003, qu'a germé en Hotyat l'idée de tuer les Flactif. Ce jour-là, un sujet était consacré à Alfredo Stranieri, un tueur en série qui s'est approprié les biens de couples qu'il a assassinés. Nous sommes quatre mois avant le meurtre des Flactif. Hotyat décide, avec sa femme et le couple Haremza, d'en faire autant avec leurs voisins. Un plan est élaboré. Il fera l'objet de discussions. Il est prévu de faire disparaître les corps en les brûlant, après avoir nettoyé le chalet des victimes. Objectif : faire croire à une fuite des Flactif. Ce qui marche un temps. En mai 2003, alors que la presse commence à s'intéresser à la mystérieuse disparition d'une famille entière, un visage apparaît à la télévision. C'est celui d'Hotyat, avec son accent du Nord. Il est... sur TF1, dans l'émission « Sept à huit ». Interrogé comme simple voisin, il décrit l'intérieur du chalet des Flactif, placé sous scellé. Il parle beaucoup (trop) de ses voisins. « Soit c'est lui qui est parti, soit ce sont des gens qui... C'était un arnaqueur. Moi, s'il me cherche, je ne me laisserai pas faire, je le collerai au mur. » Sa prestation n'est pas passée inaperçue auprès des enquêteurs.

F. A.