Déportations : la SNCF condamnée

©2006 20 minutes

— 

Une première en France. L'Etat et la SNCF, poursuivis par le député européen (Verts) Alain Lipietz pour leur rôle dans le transfert de membres de sa famille vers Drancy, en 1944, ont été condamnés hier par le tribunal administratif de Toulouse à verser 62 000 e aux victimes et ayants droit.

C'est la première fois en France que l'Etat et une entreprise publique sont condamnés dans ce type d'affaire. Le tribunal administratif a suivi les recommandations du commissaire du gouvernement, qui avait demandé qu'une somme totale de 60 000 e soit attribuée à Alain et Hélène Lipietz, conseillère régionale Verts d'Ile-de-France, ainsi qu'à leur oncle. En mai 1944, l'oncle et le père d'Alain Lipietz avaient été transférés par convoi ferroviaire de Toulouse au camp de Drancy.