Une infirmière libérale a escroqué la Sécu pour 650.000 euros

© 2012 AFP

— 

Une infirmière libérale de 43 ans a été arrêtée près de Lyon mercredi pour avoir, dans le cadre de son travail, détourné en un an et demi près de 650.000 euros au préjudice de l'assurance maladie, des faits qu'elle a reconnus
Une infirmière libérale de 43 ans a été arrêtée près de Lyon mercredi pour avoir, dans le cadre de son travail, détourné en un an et demi près de 650.000 euros au préjudice de l'assurance maladie, des faits qu'elle a reconnus — Boris Horvat afp.com

Une infirmière libérale de 43 ans a été arrêtée près de Lyon mercredi pour avoir, dans le cadre de son travail, détourné en un an et demi près de 650.000 euros au préjudice de l'assurance maladie, des faits qu'elle a reconnus, a-t-on appris de source policière.

Elle surfacturait des soins et demandait à la caisse primaire des paiements d'actes qu'elle n'avait jamais réalisés.

La caisse a saisi la justice après une enquête interne, ouverte alors que l'infirmière dépassait certains niveaux automatiques d'alerte. La période visée par les investigations va de janvier 2009 à juillet 2011.

Avec son mari, un conseiller juridique à la caisse d'allocations familiales âgé de 40 ans, elle a été interpellée à leur domicile de Saint-Pierre-de-Chandieu mercredi matin. Elle a mis hors de cause son époux, à qui elle prétendait faire de folles journées, alors qu'elle ne travaillait environ que trois jours sur sept. Celui-ci a été rapidement libéré.

Elle ne menait pas grand train mais a fait des investissements dans l'immobilier.

A l'issue de sa garde à vue, durant laquelle elle a reconnu les faits, la femme a été convoquée devant la justice le 4 octobre.

La CPAM a été escroquée à hauteur de 644.239 euros. Au total, avec le montant des cotisations versées par la CPAM à l'Urssaf, le montant du préjudice s'élève à 706.000 euros.