Le maire et sa famille à nouveau pris à partie

©2006 20 minutes

— 

Le maire de Montfermeil, Xavier Lemoine, s'est présenté hier comme la victime des violences de la nuit de lundi à mardi. « La vie de ma famille, de mes sept enfants, est menacée », a-t-il déclaré hier matin. Ces événements n'ont « rien à voir », selon lui, avec son arrêté anti-bandes du mois d'avril. Le maire a expliqué que les affrontements avaient plutôt pour origine l'arrestation, lundi, d'un jeune ayant participé à la « violente agression d'un chauffeur de bus », le 16 mai dernier. Il s'était interposé et son témoignage avait permis aux policiers d'interpeller l'agresseur. C'est cette dernière interpellation qui aurait dégénéré. Par ailleurs, Xavier Lemoine souligne que « la délinquance a augmenté de 90 % et les vols avec violence de 600 % en un an » dans sa ville. Son domicile a été caillassé et ses filles prises à partie en avril.

S. C.