La construction européenne ressentie comme une menace

©2006 20 minutes

— 

Le vote « non » de 2005, important dans les couches populaires, avait révélé une France hostile aux orientations libérales de la construction européenne, et inquiète quant à ses conséquences pour le modèle social français et son avenir. En mai, le Baromètre politique français Cevipof-ministère de l'Intérieur, réalisé par l'Ifop, a confirmé que la construction européenne est toujours considérée comme une menace, 41 % estimant que la France en souffre, contre 27 % d'un avis inverse.