Outreau, commission en phase critique

©2006 20 minutes

— 

Débats et des bas. Après plus de 200 heures d'auditions, les membres de la commission sont entrés dans la période de rédaction d'un rapport très attendu. Sauf que ces débats s'annoncent délicats. Alors que les clivages politiques avaient été transcendés durant les auditions par la force des témoignages des acquittés, ils ont fait leur réapparition, comme nous l'ont confié certains membres sous couvert d'anonymat. La semaine dernière, deux députés UMP, dont un membre de la commission, ont déposé chacun une proposition de loi. Hier, c'est le groupe UDF à l'Assemblée qui a fait part de ses propositions et a posé ses préalables à toute réforme de la justice. Tout cela brouille la lisibilité du travail de la commission. Celle-ci traversait à huis clos, hier, une phase critique : trouver un consensus sur la question du juge d'instruction et du juge des libertés et de la détention. Deux points où les divergences sont les plus importantes. Il faudra toute la diplomatie du président et du rapporteur de la commission pour parvenir à une unanimité. Ils ont jusqu'au 6 juin.

David Carzon