Mickey avait une taupe chez les gendarmes

©2006 20 minutes

— 

Une petite souris observait les futurs employés de Disney. Un gendarme du fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) était en garde à vue hier dans les locaux de la police judiciaire de Versailles. Il est soupçonné d'avoir fourni des informations confidentielles à des détectives privés. Interpellé mardi avec les employés d'une agence de détectives, ce sous-officier aurait renseigné ces derniers, qui travaillaient pour des parcs d'attractions comme Disneyland Paris, en leur communiquant des informations issus des fichiers électroniques de la police (Stic) et de la gendarmerie (Judex). Jusqu'en décembre 2004, la société Euro Disney a fait appel à une agence de détectives pour étudier les dossiers de centaines de candidats à l'embauche. Les postulants ayant des antécédents judiciaires auraient été rejetés. Interrogé par Le Parisien, Euro Disney a assuré que « la direction générale de la société a mis un terme à cette pratique susceptible de constituer une infraction dès qu'elle en a eu connaissance ».