La finance

— 

Avant qu’un corbeau ne transforme le dossier en bombe politique et industrielle, l’affaire a d’abord été un scandale financier. Le journaliste Denis Robert a mis en cause cette chambre de compensation comme étant un gigantesque instrument de
blanchiment. Depuis, le patron a été limogé et cette véritable institution au Luxembourg a été rachetée par la Bourse de Francfort pour 3,2 milliards d’euros. Si le fond de l’affaire – la possibilité d’occulter des transactions aux yeux de la communauté internationale – n’a pas été réactivé, Clearstream, qui est aussi devenu une banque, a déposé plainte le 28 avril pour atteinte à son image. L’affaire est gênante car la société se trouve aujourd’hui au centre de grandes manoeuvres. Son propriétaire, la Bourse de Francfort, cherche un partenaire pour une fusion. Ce pourrait être Euronext, qui rassemble les places de Paris, Bruxelles et Amsterdam. Francfort voulait acquérir la Bourse de Londres, mais a renoncé.
Londres demandait à conserver sa propre chambre de compensation, pour ne pas passer obligatoirement par Clearstream. A. S.