L'armement

©2006 20 minutes

— 

Derrière l'affaire Clearstream se profile l'affaire des Frégates. En 1991, Thomson-CSF vend à Taïwan six frégates pour 15 milliards de francs (2,3 milliards d'euros). La justice soupçonne que 20 % de la somme correspond à des commissions. En 2001, une instruction est confiée aux juges Van Ruymbeke et de Talancé. Un corbeau les aiguille en 2004 sur de possibles rétrocommissions pour des personnalités françaises. Or, depuis des années, différents conflits industriels – Matra (devenu Lagardère) contre Thomson (désormais Thales), puis Airbus contre EADS – se superposent à des querelles personnelles. Notamment celle qui oppose Philippe Camus à Noël Forgeard, candidats à la direction d'EADS en 2004. Le 7 mai, Philippe Delmas, ancien d'Airbus, est interpellé parce qu'il figure sur la liste du corbeau comme bénéficiaire de rétrocommissions. Sa plainte pour « dénonciation calomnieuse » réactive l'affaire. Chaque intervenant a donc intérêt à déstabiliser les autres. D'autant que se profile une éventuelle fusion entre EADS et Thales pour créer le leader mondial de l'armement.

A. S.