Regroupement familial, ça se complique

©2006 20 minutes

— 

Pour faire venir leur famille, les étrangers vont devoir s'armer de patience. Les députés ont durci hier les conditions du regroupement familial, dans le cadre de l'examen du projet de loi Sarkozy sur l'immigration. Désormais, un étranger en situation régulière ne pourra prétendre à être rejoint par sa famille qu'après dix-huit mois de présence sur le sol français, et non plus seulement un an. Il devra aussi démontrer que les ressources de son travail peuvent faire vivre sa famille, et devra justifier d'un revenu au moins égal au smic, sans les allocations. Les députés ont en outre entériné la possibilité, en cas de rupture de la vie commune (sauf décès), de retirer son titre de séjour à un conjoint arrivé en France au titre du regroupement familial.