« La confiance n'est plus là, mais l'a-t-elle jamais été ? »

©2006 20 minutes

— 

Au sein de la majorité, l'ambiance est plombée. « On voit surtout qu'on est en train de perdre toutes nos chances pour 2007 », estime un député UMP qui ne veut pas prendre parti entre Villepin et Sarkozy. Sauf que la cote du chef du gouvernement est au plus bas. « S'il devait y avoir un vote de confiance pour Villepin, beaucoup seraient très embêtés », assure le député Dominique Dord. « La confiance n'est plus là mais l'a-t-elle vraiment jamais été ? », se demande un de ses collègues.

Inquiétude aussi sur les conséquences indirectes de l'affaire. « Nous sommes en train de discuter d'un texte important sur les conditions d'immigration, les chiffres du chômage sont bons, la croissance est forte, et tout est occulté par cette histoire, regrette-t-on dans l'entourage de Bernard Accoyer, président du groupe UMP à l'Assemblée.

Pour le moment, Villepin et Sarkozy réussissent encore à travailler ensemble. Cela va devenir de plus en plus difficile, on peut juste souhaiter qu'ils sauront tous les deux prendre leurs responsabilités le moment venu. »

D. C.