Attentat à la gendarmerie de Corte

©2006 20 minutes

— 

Deux gendarmes ont été légèrement blessés, hier après-midi, dans l'explosion d'une voiture piégée à Corte (Haute-Corse). Prévenus d'un attentat par un coup de téléphone anonyme, les deux hommes achevaient de mettre en place un périmètre de sécurité autour de leur caserne au moment où la charge explosive, « de forte puissance », selon un responsable policier, a sauté. Le mur d'enceinte de la gendarmerie a été pulvérisé sur six mètres de long. Ce mode opératoire, en plein jour et contre une caserne de militaires, est assez rare. L'attentat n'a été ni signé, ni revendiqué, mais il survient à la veille du trentième anniversaire de la création, le 5 mai 1976, du Front de libération nationale de la Corse (FLNC), avance un haut responsable de la police.