Les Français pessimistes devant la perspective de perte du triple A

© 2011 AFP

— 

L'agence Standard and Poor's (SP) a annoncé jeudi avoir abaissé d'un cran à "CCC", la note de la dette de Chypre à l'heure où le pays tente de négocier un nouvel plan d'aide avec ses créanciers de l'Union européenne et du FMI.
L'agence Standard and Poor's (SP) a annoncé jeudi avoir abaissé d'un cran à "CCC", la note de la dette de Chypre à l'heure où le pays tente de négocier un nouvel plan d'aide avec ses créanciers de l'Union européenne et du FMI. — Eric Piermont AFP

Les Français sont pessimistes devant la perspective de perte de la note AAA accordée par les agences financières, selon un sondage IFOP à paraître dans Sud-Ouest Dimanche.

Les deux-tiers des personnes interrogées (66%) estiment que la dégradation de la note de la France aurait des conséquences graves sur l'économie française, 17% des interviewés considèrent même qu'elles seraient "très graves", selon ce sondage.

Au contraire, 7% pensent qu'elles ne seraient "pas graves du tout" et 25% qu'elle ne seraient pas plus graves que cela.

La gravité des conséquences est soulignée par plus de six interviewés sur dix quelle que soit leur profession, le score le plus bas se situant à 61% pour les ouvriers et le plus élevé à 69% parmi les retraités.

Le clivage est un peu plus tranché selon la proximité politique. Ainsi, les sympathisants de l'UMP se montrent un peu moins pessimistes (56%) que ceux du Parti socialiste (73%).

Le sondage a été réalisé par téléphone les 15 et 16 décembre auprès d'un échantillon de 851 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.