L'UMP planche sur la justice

©2006 20 minutes

— 

Sarkozy, avocat de la défense. Le président de l'UMP a critiqué hier lors d'une convention du parti sur la justice le recours systématique à la détention provisoire. « Il faut rompre avec cette culture, plus de 1 000 personnes sont incarcérées à tort, chaque année », a-t-il déclaré, estimant que la détention provisoire ne se justifie que « s'il y a eu des violences aux personnes ». « En contrepartie, toutes les peines doivent être exécutées, même courtes, et la justice doit juger plus rapidement pour que des peines de prison ferme aient encore un sens. » Sarkozy a proposé de créer « des établissements spéciaux pour les personnes provisoirement détenues », avec cellules individuelles.

Patrick Devedjian, conseiller du président de l'UMP, s'est, lui, prononcé pour une plus grande fermeté envers la délinquance juvénile. Avocat de formation, il a plaidé pour « un abaissement de l'âge de la responsabilité pénale », estimant que l'ordonnance de 1945 sur les mineurs « n'est plus adaptée ». « Un délinquant de 16 ans ne doit pas être traité comme s'il en avait 40, mais on peut imaginer une gradation de peines selon l'infraction. »