La tendance générale estau durcissement en Europe

©2006 20 minutes

— 

Aux frontières du possible. La plupart des pays européens ont durci les conditions d'entrée et de séjour des étrangers sur leur sol ces dernières années, notamment en matière de regroupement familial ou d'« intégration ». La Grande-Bretagne a adopté le 29 mars une loi ressemblant fortement au projet français puisqu'elle facilite l'entrée dans le pays des immigrés les plus qualifiés et ferme la porte aux autres. Elle attribue des « points » aux candidats à l'immigration en fonction de leur âge, métier et diplômes. En Allemagne, une loi module les flux de l'immigration en fonction des besoins de l'économie depuis le 1er janvier 2005. L'Italie applique une politique d'immigration basée sur les quotas depuis le milieu des années 90 et la loi Bossi-Fini de 2003 a durci les conditions d'entrée.

L'Espagne a appliqué une politique de régularisation de l'immigration, tant sous le gouvernement conservateur que socialiste. 700 000 personnes ont été régularisées en 2005. Le gouvernement veut toutefois instaurer des quotas.