Corbeau et comptes secrets, les deux affaires Clearstream

©2006 20 minutes

— 

Il y a aujourd'hui deux affaires Clearstream : l'une révélée en 2001 par le journaliste Denis Robert et l'expert financier Ernest Backes, et celle dite « du corbeau » qui défraie actuellement la chronique.

Dans la première, Denis Robert accuse dans deux livres, Révélation$ et La Boîte noire (éd. Les Arènes), la société de compensation luxembourgeoise de dissimuler des opérations financières illégales. Le rôle d'une chambre de compensation est d'enregistrer et de faciliter les transactions entre banques. Clearstream a, depuis, multiplié les procédures à l'encontre de l'auteur dans différents pays.

La seconde affaire a démarré en 2004 quand, dans des courriers à la justice française, un corbeau a accusé des personnalités, dont Dominique Strauss-Kahn et Nicolas Sarkozy, de posséder des comptes chez Clearstream. Si le juge Van Ruymbeke a démontré que ces accusations sont fausses, l'enquête pour démasquer le corbeau continue au plus haut niveau de l'Etat. En quelques semaines, le ministère de la Défense, la DGSE et un général ont été perquisitionnés. Des soupçons de manipulation politique avant la présidentielle se renforcent. Au final, la seconde affaire risque d'éclipser la première.

A. S.