La vie des Facs reprend son cours

©2006 20 minutes

— 

« Comme si de rien n'était. » Nicolas Boudot, chef de cabinet du recteur de Paris,

l'a confirmé hier : la Sorbonne et les autres universités parisiennes doivent rouvrir leurs portes aujourd'hui, après les deux semaines de vacances de printemps et plusieurs semaines de grève. Les cours vont donc reprendre dès 8 h, « dans les mêmes circonstances que d'habitude ». Et dès ce matin, chaque président d'université devrait informer les étudiants du calendrier et des modalités de leurs examens. Certains pourraient annoncer la mise en place d'un système de contrôle continu, d'autres le décalage de deux à trois semaines des partiels de fin d'année. « Mais ils n'ont pas d'inquiétude à avoir, les examens se dérouleront comme s'il ne s'était rien passé », précise paradoxalement l'adjoint du recteur.

Concernant les mesures de sécurité prévues pour cette rentrée, « il n'y aura ni contrôle policier supérieur à la normale, ni présence renforcée du service de sécurité à l'entrée des bâtiments », affirme Nicolas Boudot. Il n'exclut néanmoins pas le risque que quelques étudiants « irréductibles » tentent de pénétrer dans les bâtiments de certaines universités, mais tient à préciser qu'au plus fort de la mobilisation anti-CPE, « on ne comptait que quatre cents étudiants bloqueurs sur les trois cent mille étudiants parisiens ».

Le 7 avril dernier, plus de la moitié des facs parisiennes étaient en grève, fermées ou bloquées par des rangées de tables et de chaises. Depuis, les locaux ont été nettoyés, les banderoles supprimées et les tags effacés. A la Sorbonne, les travaux de remise en état, notamment du système de détection incendie, ont été accélérés de façon à pouvoir rouvrir le site à tous, alors que seule une réouverture partielle était prévue au 13 avril. « Mais cette fois, les étudiants ont pleinement conscience de la nécessité impérieuse de retrouver le chemin des amphithéâtres », croit savoir le rectorat.

Laure de Charette

C'est demain, à la Sorbonne, que Dominique de Villepin doit installer la Commission nationale chargée d'organiser le débat sur les liens entre université et emploi. Le « grand débat national » annoncé par Jacques Chirac le 31 mars, aura pour thèmes « l'orientation, l'information et l'insertion professionnelle », ainsi que « la professionnalisation des études ». La Commission doit rendre un rapport d'étape en juin, et ses conclusions en octobre.