Hôpitaux, Bertrand veut voir

©2006 20 minutes

— 

« Je donnerai ma réponse après une enquête de terrain », a promis hier le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, alors qu'un rapport remis mardi recommande la fermeture sans délai de 113 blocs opératoires pour des raisons de sécurité. « Moi, mon rôle, c'est d'aller voir sur place quelle est la réalité dans chacun de ces 113 blocs », a déclaré Xavier Bertrand sur Europe 1, rappelant qu'il avait demandé aux agences régionales d'hospitalisation (ARH) d'« engager cela à la fin du mois ». Avant d'ajouter qu'il n'avait pas l'intention d'enterrer le rapport.

Martin Malvy, ancien ministre et président de l'Association des petites villes de France (APVF), lui a demandé audience pour trouver « des solutions autres que la désertification organisée ». De son côté, le président de la CMH, syndicat de praticiens hospitaliers, a estimé que « la réorganisation de la chirurgie hospitalière » était « une urgence de santé publique ». Et le professeur Alain Branchereau de Marseille d'en rajouter une couche en assurant qu'« un hôpital peut fonctionner sans chirurgie et, dans certains cas, il fonctionnera même mieux ».