Réunion: La lutte incessante contre les flammes

INCENDIE 43 personnes ont été évacuées dans la nuit de samedi à dimanche...

© 2011 AFP

— 

Une exploitation agricole a été détruite par le feu dans la nuit de samedi à dimanche à la Chaloupe Saint-Leu sur les hauteurs de l'ouest de l'île de la Réunion où 43 personnes ont dû être évacuées à la suite de la propagation d'un incendie dans le parc national, a annoncé la préfecture de la Réunion.
Une exploitation agricole a été détruite par le feu dans la nuit de samedi à dimanche à la Chaloupe Saint-Leu sur les hauteurs de l'ouest de l'île de la Réunion où 43 personnes ont dû être évacuées à la suite de la propagation d'un incendie dans le parc national, a annoncé la préfecture de la Réunion. — Richard Bouhet afp.com

Le feu qui ravage la partie ouest de l'île est attisé par de forts vents, cequi inquiète les pompiers venus combattre les flamme.  Une exploitation agricole a été détruite par le feu dans la nuit de samedi à dimanche à la Chaloupe Saint-Leu sur les hauteurs de l'ouest de l'île de la Réunion où 43 personnes ont dû être évacuées à la suite de la propagation d'un incendie dans le parc national, a annoncé la préfecture de la Réunion.

«Cette nuit a été très difficile. Des vents très forts et très subits ont soufflé et nous ont contraints à évacuer les habitants du secteur le plus proche de l'incendie», a déclaré à l'AFP le directeur de cabinet du préfet de la Réunion Benoît Huber. «43 personnes ont été prises en charge et hébergées dans un gymnase par la mairie de Saint-Leu. Un gite, trois fermes et un centre équestre ont été fermés», a-t-il ajouté, précisant qu'il n'y a eu «ni victime, ni blessé».

Le feu a traversé la route à la forestière située à la lisière de la forêt dans la nuit, obligeant le maire de la commune Thierry Robert à demander l'évacuation de la population, principalement des éleveurs, et de leur animaux.

2.600 hectares parcourus par le feu

Toute la nuit les pompiers ont concentré leurs efforts sur cette route forestière à environ 1.800 mètres d'altitude pour empêcher le feu de gagner le littoral. 2.600 hectares ont été parcourus par le feu, selon la préfecture. «La situation est tenue au sud mais un foyer virulent demeure au Piton des Orangers», sur une vingtaine de kilomètres, où 4 hectares sont en feu, a-t-elle précisé. «Les habitations évacuées dans la nuit sont situées à environ 200 à 300 mètres du foyer», a ajouté Benoît Huber.

Plus de 400 pompiers, agents de l'ONF, gendarmes et militaires ainsi que 4 hélicoptères bombardiers d'eau sont mobilisés depuis mardi pour lutter contre la propagation de l'incendie qui a pris à plus de 2.000 m d'altitude, sur un terrain escarpé, souvent inaccessible à pied, au coeur du parc national de la Réunion, classé patrimoine mondial de l'Unesco.

Un renfort de 173 pompiers envoyés de métropole a débarqué dimanche dans l'île. Une pluie de cendres a été transportée par le vent dans la nuit à plusieurs dizaines de kilomètres de l'incendie, jusqu'à Saint-Denis (nord de l'île).