Kronenbourg assigné par un bon client

©2006 20 minutes

— 

Kronenbourg n'est pas au bar, mais à la barre. Le brasseur strasbourgeois est assigné aujourd'hui devant le tribunal de Charleville-Mézières par l'avocat Emmanuel Ludot. Ce dernier, connu pour avoir attaqué les radars automatiques, défend les intérêts d'Hervé Bouge, un chômeur de 46 ans condamné début avril à un an de prison ferme pour « conduite dans un état alcoolique ». « Multirécidiviste, cumulant 76 mois de prison, mon client consomme trente cannettes de bière par jour, toujours la même marque, il est dans l'incapacité de se sevrer seul et il n'est pas seul responsable de son état », estime l'avocat qui veut donc « engager la responsabilité du fabricant d'alcool ». Rappelant que les dangers de la consommation excessive ne sont pas explicités sur les bouteilles, Emmanuel Ludot compte mettre en cause la Caisse nationale d'assurance-maladie pour obtenir une pension d'invalidité à son client et d'éventuelles indemnités.

Numéro un français du marché de la bière, Kronenbourg conteste son implication : « Il existe une batterie de textes et de règlements condamnant la consommation excessive d'alcool. C'est à chaque individu d'agir de manière responsable. »

David Carzon

L'audience doit permettre de désigner des experts sur la dépendance physique et psychiatrique à l'alcool d'Hervé Bouge. Si la procédure va à son terme, il faudra au moins un an avant un procès.