Kieffer : deux ans déjà

©2006 20 minutes

— 

Un rassemblement s'est tenu dimanche à Paris pour dénoncer l'inertie des autorités française et ivoirienne dans l'enquête sur la disparition il y a deux ans du journaliste Guy-André Kieffer. Spécialisé sur l'Afrique, Kieffer avait été enlevé le 16 avril 2004 à Abidjan sur le parking d'un supermarché. Il enquêtait sur des malversations dans la filière du cacao, dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial. Selon son frère Bernard, Guy-André Kieffer travaillait aussi sur des achats d'armes par le régime ivoirien du président Laurent Gbagbo.

Vendredi, l'épouse du journaliste, Osange Silou-Kieffer, a accusé le ministère français des Affaires étrangères de lui avoir conseillé de « prendre un détective privé » pour enquêter sur place. Depuis le début de l'affaire, seul Michel Legré, le beau-frère de l'épouse du président ivoirien Simone Gbagbo, a été inculpé par la justice ivoirienne avant d'être remis en liberté. Il est la dernière personne à avoir vu Kieffer vivant.