Les fumoirs pourraient faire un tabac

©2006 20 minutes

— 

« On va s'en griller une dans le fumoir ? » Cette phrase, pour l'instant entendue dans les seules entreprises, pourrait bientôt être prononcée dans les bars, les restaurants et les boîtes de nuit. Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, devrait faire aujourd'hui une proposition dans ce sens à Dominique de Villepin.

Précisément, le ministre préconiserait un décret d'application à la loi Evin rappelant l'interdiction de fumer dans tous les lieux publics, mais introduisant une exception : la possibilité pour les établissements de proposer des salles fermées et ventilées où leurs clients pourraient fumer, sans boire ni manger. Un délai serait accordé aux patrons de ces lieux pour se mettre en conformité avec la législation, qui pourrait être adoptée dès la fin du mois. Xavier Bertrand ignore s'il sera entendu par le Premier ministre, et peut craindre le poids des lobbies (buralistes, cigarettiers). Mais « le statu quo n'est pas possible », répète-t-il en mettant en avant le nombre de décès causés par le tabagisme passif (lire ci-dessous) et la protection due aux employés de ces établissements, comme les serveurs.

L'opinion est du côté du ministre. Selon un sondage Ifop-Ouest-France, 56 % des Français sont favorables à un bannissement total de la cigarette des lieux publics. Plus étonnant, l'industrie de l'hôtellerie soutient l'idée des fumoirs, par la voix de son représentant, André Daguin. « Il faut que les fumeurs cessent d'importuner les non-fumeurs. Et dans les bars ou restaurants qui ne peuvent créer de coin fumoir, nous sommes pour interdire purement et simplement le tabac. »

S. Colineau

L'Irlande a été le premier pays européen à interdire de fumer dans les lieux publics, en mars 2004. Depuis, Malte, la Norvège, l'Italie, la Suède et l'Ecosse lui ont emboîté le pas. A Rome, les bars et restaurants sont devenus des sanctuaires sans tabac. Un an après l'instauration de la loi, l'Italie compte 500 000 fumeurs de moins. L'Angleterre et l'Irlande du Nord adopteront cette mesure l'an prochain.