Etudiants : la tentation radicale

©2006 20 minutes

— 

Des étudiants encagoulés, armes factices au poing affirmant « ne pas désarmer». Cette parodie d'indépendantistes corses jouée à la presse hier à la faculté de Rennes-II illustre la radicalisation des étudiants. Hier, l'Unef a appelé à « mettre tout en oeuvre » pour « intensifier la mobilisation ». Les bureaux de l'UMP à Montpellier ont été vidés et le blocage des facultés de lettres et de sciences d'Angers a été reconduit. En revanche, le nombre de lycées perturbés a baissé.