Le milieu associatif en tête pour sauver la planète

©2006 20 minutes

— 

Les Alsaciens misent sur les associations de défense de l'environnement. Ils sont 60 % à leur faire confiance pour protéger la planète, contre 54 % au niveau national. Chef de file dans la région, Alsace Nature fait l'éprouvante expérience de ce soutien. « Certains jours, le standard n'arrête pas, confie Michel Dubromel, président de l'association, nous sommes très sollicités sur les animaux, la pollution ou encore les risques industriels. » Présente depuis quarante et un ans sur le territoire, Alsace Nature compte plus de trois mille membres répartis sur toute la région. « Il existe une prise de conscience des problèmes liés à l'environnement et les Alsaciens qui se posent des questions se tournent vers les associations parce qu'ils ont une vraie culture associative », poursuit le président. Particularité régionale, la structure est souvent interpellée sur les problèmes de qualité de l'air. 40 % des Alsaciens se sentent concernés par ce sujet contre seulement 32 % de l'ensemble des Français. Autre préoccupation récurrente : l'urbanisation. « La région est très dense, le moindre projet d'usine ou de route se situe à proximité d'habitations, et les gens créent des associations pour protester », explique Michel Dubromel.

Linda Cortey