Règlement de comptes sanglant à Marseille

©2006 20 minutes

— 

Du jamais vu à Marseille depuis les années 1970. Lundi, vers 21 h 30, dix hommes lourdement armés ont fait feu sur les clients d'une brasserie du 13e arrondissement de Marseille, tuant trois personnes. Décédé sur le coup, Farid Berrhama, 39 ans, l'une des victimes, était fiché au grand banditisme. Selon les premiers éléments de l'enquête, il portait un automatique mais n'a pu dégainer. Les tueurs l'auraient achevé derrière le comptoir du bar où il s'était réfugié. La deuxième victime est morte sur place . Quant à la troisième, apparemment proche de Berrhama, elle est décédée à l'hôpital. Quatre membres de sa famille ont été placés en garde à vue. Un homme a également été arrêté à l'hôpital, souffrant d'une blessure due au ricochet d'une balle et portant un treillis rappelant la tenue des tueurs. Des règlements de comptes de cette ampleur, de par le nombre de victimes et de tueurs, n'avaient pas eu lieu à Marseille depuis la tuerie du bar du Téléphone, qui avait fait dix morts en 1978.

A Marseille, Frédéric Legrand