Perquisitions dans l'affaire Clearstream

©2006 20 minutes

— 

Le second volet de l'affaire Clearstream prend de l'ampleur. Le siège général de la DGSE à Paris et le bureau d'un haut responsable de l'intelligence économique du gouvernement ont été perquisitionnés jeudi dans le cadre du dossier Clearstream. L'information a été révélée par Le Journal du dimanche.

Le haut responsable dont les bureaux ont été visités par les juges n'est autre qu'Alain Juillet, aujourd'hui affecté au secrétariat général de la Défense nationale. La semaine dernière, les locaux d'EADS avaient été perquisitionnés, ainsi que le domicile d'un général. Les magistrats cherchent à identifier un corbeau qui a accusé des personnalités, dont Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn, d'avoir des comptes occultes à l'étranger via Clearstream. Il s'agit du second volet de l'« affaire Clearstream », du nom de la société luxembourgeoise, mise en cause par le journaliste Denis Robert pour avoir servi de plate-forme de transferts financiers occultes. Nicolas Sarkozy, qui est partie civile dans l'affaire, devrait prochainement être entendu par la justice.