Les étudiants reconduisent grève générale et blocages

©2006 20 minutes

— 

Des étudiants aux mines fatiguées mais résolues. « Chirac a lâché des miettes, lance Laurent Segnis, étudiant, président, samedi, de l'assemblée générale de la coordination nationale étudiante et lycéenne, réunie à Lille ce week-end, on refuse les aménagements insignifiants ». Au terme de 27 heures de débat, les 500 représentants de154 universités et lycées, bloqués ou en grève, prônent « la grève générale reconductible ».

Au-delà de la journée de mardi, ils appellent aussi centrales syndicales, unions locales et départementales à les rejoindre jeudi et samedi pour des manifestations. « Deux mois c'est dur » lâche Sophia, mandatée par le collectif de l'Essonne, « on veut des renforts durables ». Les autres jours de la semaine seraient « émaillés d'actions » précisent les étudiants. Les décisions de la coordination devront être validées dans chaque établissement.

A Lille, Caroline Béhague.