Chirac, Villepin... Giesbert balance tout

©2006 20 minutes

— 

Franz-Olivier Giesbert a choisi un registre assez inédit : il balance. Mieux, il le fait de façon jubilatoire. Sa matière première sont les carnets sur lesquels il a consigné ses entretiens avec les personnalités politiques (quand ils manquent, FOG les reconstruit allégrement). Le fameux off the record, si cher au microcosme politico-journalistique est mis à mal, mais c'est pour le plus grand bénéfice du lecteur, qui entr'aperçoit les acteurs de la politique tels qu'ils sont. C'est le genre de bouquin qu'on écrit à l'approche de la soixantaine, lorsqu'on a plus grand-chose à prouver, ni à craindre. Le résultat tient en quatre cents pages excellentes, chargées de citations acérées qui décrivent vingt ans de vie politique française. Le portrait d'un Chirac finissant n'est que le prétexte à des scènes où dominent le calcul et le cynisme.

Bien que passionnante, La Tragédie du Président donne un peu la nausée. Ces acteurs semblent aux antipodes de toutes notions d'intérêt général. La politique, au sens noble du terme, est balayée par les basses tactiques. Seuls émergent le court terme, l'obsession du pouvoir et une vision désabusée d'une France montrée comme irréformable et promise au déclin.

Frédéric Filloux