«Ce gouvernement est autiste»

©2006 20 minutes

— 

Jacques Voisin

Secrétaire général de la CFTC.

Que demandez-vous au gouvernement ?

Nous exigeons toujours le retrait du CPE avant toute négociation. C'est le préalable absolu. Les syndicats ne peuvent négocier sur un texte déjà voté, ce serait tronquer le débat.

Quelle suite donner au mouvement cette semaine ?

L'ensemble des syndicats doit se revoir ce soir. Nous attendons un geste de Matignon, sinon le mouvement ira crescendo.

Jusqu'à l'appel à la grève ?

C'est l'ultime recours. On n'en est pas encore là, mais c'est désormais envisageable. On verra d'ici ce soir si le gouvernement ne fait rien.

Sur quels points êtes-vous prêts à négocier ?

La CFTC a fait plus de 50 propositions sur l'emploi des jeunes, c'est une bonne base de travail. Sur le CPE, deux points sont non négociables : le licenciement sans motif et la période d'essai de deux ans. Nous ne pouvons expérimenter la précarité et l'arbitraire. Le Medef refuse de négocier. L'Etat doit l'amener à la table de discussion.

Que pensez-vous de l'attitude du gouvernement ?

C'est un gouvernement autiste. Villepin clame partout qu'il est à l'écoute, mais prouve l'inverse. Il est convaincu d'avoir raison seul alors que deux tiers du pays s'opposent au CPE. Il ne veut pas entendre la colère des jeunes. C'est très grave. Si ça continue, je crains une radicalisation du mouvement dans la rue.

Recueilli par Bastien Bonnefous