Les étudiants anti-blocage clament «la liberté d'étudier»

©2006 20 minutes

— 

C'est sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris que les étudiants des collectifs anti-blocage se sont donné rendez-vous hier après-midi. Cette fois, pas de manifestation géante, mais un sit-in qui a réuni entre 700 et 1 500 personnes, entrecoupé d'applaudissements tonitruants, de hourras et de slogans comme « Liberté d'étudier », lancés sous le soleil parisien. « On en a marre que 300 étudiants décident pour 35 000 personnes, à Nanterre par exemple. Les assemblées générales des grévistes, c'est de la dictature. On se fait siffler et huer quand on y va », explique une jolie rousse assise en tailleur, le front barré du mot « Démocratie ». A ses côtés, Silvio a revêtu, à l'instar des autres jeunes présents, un tee-shirt blanc, « pour montrer qu'on est sans couleur politique ». Il sourit. « Maintenant, c'est à nous de prendre la parole. »