DSK: la plainte de Tristane Banon repose sur des éléments matériels selon son avocat

© 2011 AFP

— 

La plainte de Tristane Banon pour tentative de viol contre Dominique Strauss-Kahn repose sur des éléments matériels et ne se résumera pas à un "parole contre parole", a déclaré jeudi à l'AFP son avocat, Me David Koubbi.

"Nous disposons d'éléments matériels, des textos ont été envoyés et il existe des attestations", a dit l'avocat, sans préciser la teneur de ces attestations. "Ce ne sera pas parole contre parole", a-t-il ajouté.

"De nombreuses personnes se tiennent à la disposition de la justice pour témoigner", a dit Me Koubbi.

L'avocat a par ailleurs dénoncé les propos de Manuel Valls, candidat à la primaire socialiste, à propos de la plainte de Tristane Banon.

"Alors que M. Valls dit lui-même qu'il n'a pas connaissance du fond de l'affaire, déclarer que le dépôt d'une plainte pour tentative de viol par une jeune femme est un +torrent de merde+ relève d'une drôle de conception de la justice", a déclaré Me Koubbi.

La plainte pour tentative de viol déposée par Tristane Banon contre Dominique Strauss-Kahn a été reçue mercredi par le parquet de Paris où elle est "à l'étude".

Le parquet peut décider de mener une enquête préliminaire, d'ouvrir une information judiciaire confiée à des juges ou de classer sans suite.