Cadres: près de 200.000 embauches en 2011, ralentissement par la suite

© 2011 AFP

— 

Le recrutement des cadres devrait progresser cette année, avec près de 200.000 embauches, mais ralentira au cours des trois années suivantes avant de tomber dans le déclin en 2015, du fait de l'atonie des investissements, selon l'Association pour l'emploi des cadres (Apec).

Le nombre de recrutements de cadres progressera de 18% en 2011 par rapport à l'année précédente (après une hausse de 15% de 2010). Il ralentira ensuite à 8% en 2012, 5% en 2013 et 6% en 2014 avant de commencer à baisser de 1% en 2015, selon ces prévisions.

"La tendance sur le marché de l’emploi cadre devrait rester à la hausse au deuxième semestre 2011" et sur l'ensemble de l'année, 194.600 cadres pourraient être embauchés, "dépassant les prévisions il y a six mois des entreprises" (181.000), souligne dans un communiqué Jacky Chatelain, directeur général de l’Apec.

Mais, les recrutements seront fragilisés par "l'investissement des entreprises qui ne devrait pas retrouver la vigueur qu’il a connu par le passé", estime l'Apec qui prévoit une évolution "heurtée" de la croissance.

L'économie peut "rencontrer des vents contraires" liés à la "crise des dettes souveraines de certains pays européens" et aussi aux chocs inflationniste et budgétaire, estime-t-elle.

"Les contours d'une croissance économique pauvre en emploi semblent se dessiner", les embauches se trouvant freinées par une volonté des entreprises de "restaurer" leur productivité, "dégradée pendant la crise" de 2008- 2009, souligne l'étude.

Au final, l'année 2015 devait "marquer un pallier pour les embauches de cadres sur un marché en manque de leviers suffisamment solides", estime l'Apec.

Par ailleurs, les nouvelles législations sur la retraite et l’emploi des seniors, de même que le contexte économique, inciteraient davantage de cadres en poste à partir plus tard à la retraite, relève l'étude.