La justice écoute Gil-Robles

©2006 20 minutes

— 

Le rapport a visé juste.

Pascal Clément, ministre de la Justice, a indiqué hier qu'il retenait deux recommandations d'Alvaro Gil-Robles, commissaire aux Droits de l'homme du Conseil de l'Europe.

La première consiste à admettre l'avocat avant la 72e heure de garde à vue pour les suspects de grand banditisme ou de terrorisme.

Il s'est également dit favorable à l'idée émise par le commissaire de ne pas laisser le suspect choisir son avocat, mais de le commettre d'office.

Avant d'ajouter qu'elle serait « versée (par ses soins) à la réflexion » engagée après l'affaire d'Outreau.

Hier soir, Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur, a annoncé dans une lettre à l'auteur du rapport que le centre de rétention pour hommes du Palais de Justice de Paris fermera en juin, et celui de Marseille-Arenc en mai.

Tous deux avaient beaucoup choqué Alvaro Gil-Robles.

.